Les 5 plus grands regrets au moment de la mort

regrets-fin-de-vie

Bronnie Ware, une infirmière australienne en soins palliatifs accompagne depuis plusieurs années des malades en fin de vie.

En travaillant, elle s’est rendue compte que les patients exprimaient souvent les mêmes regrets. Elle en a tiré des enseignements qu’elle a d’ailleurs publié dans un livre intitulé : « Le top 5 des regrets des personnes mourantes ».

Voici donc un résumé des 5 plus grands regrets au moment de la mort.

1“J’aurai aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je l’entendais, et non comme les autres voulaient qu’elle soit”.

C’est un des plus grands regrets des patients. En regardant leur passé, ces derniers réalisent qu’ils vont quitter ce monde sans avoir pu réaliser la moitié de leurs rêves. Ce qui est encore plus triste, c’est qu’ils se rendent compte que tout est entièrement de leur faute, et que c’est à cause des choix qu’ils ont fait (ou pas fait) qu’ils n’ont pas pu vivre leur vie pleinement.

Agissez maintenant !

N’attendez pas la fin d’être sur votre lit de mort pour agir. La vie est courte et il est important que vous puissiez vivre vos rêves tant que vous le pouvez. Qui plus est, la santé est un cadeau dont nous sommes peu conscients, profitez tant que vous l’avez.

2“J’aurai aimé ne pas travailler si dur.”

Ce regret est souvent formulé par les hommes. En général ces derniers font référence à leurs enfants qu’ils n’ont pas réellement vu grandir, mais aussi à leur partenaire dont ils n’ont pas assez profité.

Profitez pleinement de votre entourage

Il est important de savoir faire la part des choses, de vous organiser correctement afin de profiter pleinement de votre famille. Les moments les plus importants de votre vie seront ceux que vous passerez avec votre entourage, et non ceux que vous passerez au bureau.

3“J’aurai aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments.”

Beaucoup de personnes cachent leurs sentiments afin d’éviter le conflit et/ou d’être déçu. Ce n’est pas en fuyant les choses que vous les ferez avancer.

Soyez honnête envers vous-même

En étant honnête et en disant ce que vous pensez réellement, vous rendez vos relations plus saines (ou vous vous écartez des plus médiocres). Dans tous les cas, vous êtes gagnants.

Donc n’hésitez pas à être honnête, et à exprimer réellement vos sentiments… peu importe ce qui peut se passer ensuite. N’oubliez pas qu’un mal-être temporaire peut cacher les germes d’un bonheur durable.

4“J’aurai aimé rester en contact avec certains amis.”

Jusqu’à qu’ils se retrouvent sur leur lit de mort, peu de gens réalisent vraiment l’importance d’une amitié. Une majorité de patients ont perdue de vue des amis qui finalement comptaient énormément. Ils ont eu beaucoup de regrets en ne donnant le temps à certaines amitiés, tous les efforts qu’elles méritaient.

Faites la part des choses

Il est vrai qu’il est facile de se laisser dépasser par son travail et sa famille, ce qui a pour conséquence le fait que l’on met souvent les amitiés au second plan.

Rappelez-vous qu’en fin de vie, tout ce qu’il vous reste ce sont vos souvenirs, vos amis et vos amours.

5“J’aurai aimé me laisser le droit d’être heureux.”

Bizarrement, ce regret est également très commun. La plupart des personnes ne réalisent que peu de temps avant de mourir que le bonheur est un choix !

Osez !

Au fil des années, la peur du changement a finit par les convaincre qu’ils étaient heureux comme ça. Cependant ils ne se contentaient que du minimum. Enormément de personnes ont eu envie de tout plaquer pour faire ce qui leur plaisait réellement, mais ils n’ont jamais osé. Aujourd’hui ils le payent amèrement.

seul horizon mort

Sur votre lit de mort, vous réalisez également que ce que les autres pensent de vous n’a jamais eu aucune importance. Ce qui compte vraiment, ce sont les moments qui vous ont apportés de la joie, du bonheur et de l’amour.

Tout le reste ne compte pas. Réalisez le maintenant… car un jour, comme tout le monde, nous nous retrouverons également sur notre lit de mort. Décidez d’être heureux maintenant et de profiter pleinement de VOTRE vie.

« La vie est un bien perdu pour celui qui ne l’a pas vécu comme il l’aurait voulu. »

Votre vie est une succession de choix que VOUS (et vous seul) décidez de faire. En fonction de ces choix, le résultat en fin de parcours vous fera quitter ce monde avec le sourire, ou avec des regrets. Et je vous souhaite de tout coeur… de partir avec le sourire.

Et vous ? Quels sont les choix que vous avez fait et que vous regrettez ?

N’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous. De cette manière vous aiderez certainement quelqu’un à tirer parti de votre vécu.

Pour compléter cet article, vous pouvez également lire : 4 façons simples de vivre une vie sans regrets.

Commentaires

commentaires